Réf 14485

Advance - Iota DLS

new Iota 3 - semi-light

Disponibilité :

En stock Paratroc - livraison immédiate
1 Produits
4 241,67 €
3 520,58 € Économisez 17%
Taille
Couleur
  • Carte VIP offerte à partir de 1 000€
  • Livraison gratuite en France dès 100€
  • Livraison gratuite en UE/CH/UK dès 500€
  • Paiement en plusieurs fois dès 1 000€

La Iota DLS est livrée de base sans sac (beaucoup de pilotes ont le sac de la sellette cocon light). 

Sac est à prendre en option : en bas de page.

La IOTA 3 devient la IOTA DLS. Nous avons profité de cette période pour améliorer notre aile haut de classe B, qui était déjà bien au point au niveau de la performance et de la maniabilité. Nous l’avons encore nettement allégée et amenée aussi à un niveau supérieur. Bienvenue à la IOTA DLS. DLS signifie DURABLE LIGHTWEIGHT STRUCTURE et marque le début d'une nouvelle philosophie de développement qui combine des innovations structurelles avec un mélange unique de matériaux. Les premières livraisons sont attendues pour avril.

Le concept de base de la nouvelle IOTA DLS est dérivé de celui de la SIGMA 11, extrêmement performante et couronnée de succès. Les caractéristiques du profil de sa grande soeur ont été adaptées et optimisées pour répondre aux exigences du haut de la classe B. Il en résulte un gain de performance significatif. De plus, le système efficace de contrôle du tangage procure des sensations de vol similaires à celles d'une deux lignes. Ceci transmet les impulsions du plan C au plan B, de sorte que le profil reste entièrement intact en vol accéléré.

Le comportement en vol extrême et la sécurité passive de la nouvelle IOTA DLS ont pu être fortement améliorés par rapport à sa prédécesseure. Grâce à un ajustement parfait de la répartition de la portance et de la tension du tissu, les turbulences sont nettement mieux absorbées, sans pour autant que d'importants retours d'information de la masse d'air vers toi, le pilote, soient perdus. Le confort de vol élevé permet de voler de manière détendue et sans fatigue sur de longues distances.

Grâce à sa statique parfaite, la nouvelle IOTA DLS se passe de C-Wires d'extrados, ce qui la rend encore plus facile et plus compacte à plier.

La XI reste l'aile haut de classe B encore plus légère que la IOTA DLS. Pas de remplaçante prévue dans l’immédiat.

PERFORMANTE

Contrôle efficace du tangage

La grande stabilité en tangage du profil conserve l'énergie et la transforme en performance, en particulier lors de vols en air turbulent. Un système de contrôle efficace du tangage avec les C donne la sensation de voler avec une deux lignes, et le 3X3D shaping sophistiqué permet à la IOTA DLS d'avoir un bord d'attaque parfaitement lisse.

LÉGÈRE & DURABLE

Structure légère et durable (DLS)

Disponible à partir de 3,9 kg, la nouvelle IOTA DLS est néanmoins très durable et robuste. Les zones fortement sollicitées, notamment l'ensemble de l'extrados ainsi que tous les profils, sont fabriquées dans des matériaux peu extensibles et résistants de Porcher Sports.

PRÉVISIBLE

Réactions fluides et amorties

Une répartition optimisée de la portance et des tensions de tissu adaptées de manière optimale entraînent une meilleure absorption des turbulences avec un retour d'information agréablement amorti sur la voile. Il en résulte un comportement de vol extrêmement prévisible et une expérience de vol très détendue.

DONNÉES

IOTA DLS 21 23 25 27 29
Surface à plat m2 21.78 23.48 25.18 27.23 29.24
Surface projetée m2 18.57 19.94 21.39 23.13 24.83
Poids de décollage kg 60-77 70-88 80-100 92-114 105-128
Plage de poids idéale kg 65-75 75-85 85-97 97-110 110-125
Poids de l'aile kg 3.9 4.1 4.3 4.6 4.9
Envergure m 11.05 11.47 11.88 12.35 12.80
Envergure projetée m 8.80 9.10 9.42 9.80 10.15
Allongement 5.6 5.6 5.6 5.6 5.6
Allongement projeté 4.15 4.15 4.15 4.15 4.15
Cellules 59 59 59 59 59
Homologation EN/LTF B EN/LTF B EN/LTF B EN/LTF B EN/LTF B

MATÉRIAUX

Bord d'attaque Skytex 38 universal, 39 g/m2
Extrados Skytex 32 universal, 32 g/m2
Intrados Skytex 27 classic, 27 g/m2
Filet Skytex 32 universal, 32 g/m2
Profils suspentés Skytex 40 hard finish, 40 g/m2
Profils non suspentés Skytex 32 hard finish, 33 g/m2
Suspentes principales A-8001-230, -190, -130
Gallerie A-8001-130, -090, -070, -050
Freins A-8001-070, -050
Commandes A-8001-190, A-7850-240
Maillons MR Delta 3.5mm / S12
Elevateurs PES/Technora 12mm

Avis Paratroc - Rapport d'Essai PARATROC en vol de la ADVANCE IOTA DLS
configuration de vol : iota DLS 25 ptv 80-100kg + sellette lightness 3, secours SQR 100, ptv = 97kg

La Iota DLS devait s'appeler Iota 3 et sortir il y a 2 ans, mais covid oblige le lancement a été reporté et a permis à Advance de travailler sur de nouveaux matériaux permettant de l'alléger et d'en faire une semi-light = DLS DURABLE LIGHTWEIGHT STRUCTURE (structure légère et durable)

la Iota 2 a été un succès mais les échos à posteriori semblent montrer un décalage entre le niveau du pilote et le niveau de l'aile. Rappellons que le créneau des ailes ENB Plus est destiné aux pilotes loisirs expérimentés qui veulent une aile PLUS performante encore mais en restant dans la catégorie B. Si la Iota 2, qui avait 5,6 d'allongement n'était pas la plus agressive (comparée à la Gin explorer par exemple) , elle n'en était pas moins exigeante en turbulence, surtout que beaucoup de pilotes volent à présent (pour de mauvaises raisons) en sellette cocon. Bon nombre de ces pilotes devraient voler avec une Epsilon 9 ou une Hook 5, et éventuellement une sellette ouverte et plus lourde (une sellette légère est forcément moins structurée er stable qu’une sellette cocon light sans planchette)

Comparaison Iota DLS / Iota 2

Iota DLS

Iota 2

allongement

5,6

5,6

Poids en taille 25 (80-100)

4,35kg

4,8 kg

Nombre de caissons

59

59

Nombre de tailles

5 (65-125kg)

5 (65-125kg)



Nouveautés Iota DLS

  • concept DLS, légère mais plus durable que les légère grâce à un mélange de matériaux intelligent (analyse des forces et tensions) – Bord d'attaque en 38gr, intrados en 27gr...

  • Plus amortie que la Iota 2 mais plus directe à la commande et moins mono-bloc

  • pas de joncs en bord de fuite pour un pliage X-alps plus facile

  • Pitch control system (renvoi des infos C vers B pendant le pilotage aux arrières)

  • Nouvelles suspentes Edelrid pro dry avec meilleure résistance à l'humidité et plus résistantes à l'usure

  • Automatic dust Remover : canal sur tout le bord de fuite (traversant tous les caissons) pour évacuer la poussière vers la plume = très ingénieux, il y a 25 ans, Advance avait innové en mettant des petites ouvertures velcro au dernier caisson en bord de fuite – idée qui a été reprise par la majorité des autres marques

  • option élévateurs light (softlinks en dyneema au lieu des maillons aciers) – 150gr plus léger

  • option sac light : Lightpack DLS (81L-91L) ou Lightpack ULS (52L-60L-70L)

La Iota DLS est livrée sans sac de portage, uniquement sac interne, mini manche à air et ripstop. Le sac interne dit « compressbag » qui est un sac interne traditionnel mais avec une fermeture éclair de coté pour compresser. Ce sac est bien trop grand pour la majorité des sac léger. J'ai eu du mal à la rentrer dans le sac 91L de ma lightness 3. Je recommande de prendre un compress-tube (le V3 Paratroc en taille M ou L).


voilure :

Changement de look pour cette nouvelle aile, avec des mix de couleur très sympa. Le design est le même que la PI3 mais l'allongement de la voile donne toute son élégance à celui-ci. C'est beau, c'est propre, c'est d'une finition au micron.... Advance est fidèle à sa réputation de finition haut de gamme.

Le profil offre de fines ouvertures en bord d'attaque avec un shark nose très prononcé, des bouches arrondies sur 2 caissons sauf au centre (3 caissons) , les 7 derniers caissons sont fermés ; double joncs de +/- 40 cm en bord d'attaque, pas de joncs en bord de fuite mais surpiqure en fin de caisson afin de rigidifier le profil, galon en tissu en bord d'attaque et en bord de fuite – 
De nombreuses bandes de rigidification (renfort internes) sur toute l'envergure au niveau des A B et C.

Elévateurs :

fins type Iota 2, Epsilon 9, mais pas élargis aux points d'accroche, petits maillons d'élévateurs avec pièce moulée en plastique pour bloquer les suspentes (version standard – la V. light a des softlinks comme la XI).

Système d'accélérateur habituel avec 2 poulies à roulement à billes Ronstan mais plus la possibilité d'adapter la course en fonction de la taille du pilote , Système SPI (jauge de graduation de l'accélération marquée sur les D)

2 Poulies Harken entre A et B pour le renvoi de pilotage aux arrières et le maintien du profil accéléré. Plus de poignée de pilotage sur les C.

Suspentage :

Comme la Iota 2, la Iota DLS a 3 lignes basses avec 10 suspentes : 2A 1A' 3B 1stab 3C + frein

pattes d'attaches habituelles, suspentage non gainés mais assez gros : toutes suspentes en Edelrid pro dry gainées et épissurées (sur 5 cm et 50 cm pour le stab) au niveau des maillons, les suspentes sont donc beaucoup mieux pour l'usure. 

A repéré en bleu comme d'habitude – A' avec gaine suspente en rouge , les autres suspentes sont orange + frein rouge

suspentage intermédiaire partout mais très court, les C se dédoublent en haut en C D par petites grappes de 4.


Freinage :

Retour des renvois à anneaux pour améliorer le freinage et garder une esthétique plus propre que les pinces simples. Poignée de frein traditionnelle Advance, avec émerillon , magnet à encoche, poulie métallique - silencieuse, solide et qui n'abime pas la suspente (contrairement aux anneaux métalliques).

Démêlage :

hyper facile, aucune accroche , démêlage en un coup de poignet. RAS

Décollage :

écope homogène et régulière, L'aile est puissante mais n'arrache pas.

Par vent nul , elle monte tranquillement , on la sent très bien sur les épaules.


En vol : 

garde de 10 cm, action immédiate et précise... c'est ce qu'il manquait à la Iota 2, qui avait selon moi un côté élastique comparé à la Sigma 10.

La iota DLS rend un feeling rassurant comme une Epsilon 9 mais avec plus de watts sous le capot et un peu plus d'info sur le lacet. Comparée à la Iota 2, plus amortie en tangage mais plus de mouvement de lacet et commande plus directe.

La Iota DLS est dans la lignée de la Sigma 11, voile qui informe mais ne bronche pas, le centre est très amorti en tangage, les bout d'aile veulent avancer. La commande est directe , pas forcément légère mais très précise – le point de contact se trouve au niveau de la poulie supérieure d'accélérateur, c'est un peu plus haut et c'est mieux.

J'ai volé dans la turbulence de ce printemps pendant une bonne heure, en situation variée et ventée. En thermique, elle est vraiment très agréable car on peut noyauter très serré. En transition, elle trace mais je tiens toujours à l’œil ces bouts d'ailes qui informent et avancent (je ne suis pas habitués à ce qu'on me parle en transition ). Accélérée à 30%, la dégradation est imperceptible et l'aile reste aussi homogène.

Manœuvres : 

tangage : il y a de l'énergie, les mouvements sont amples et facile à cadencer.

oreilles: A' qui font des oreilles assez grandes qui se rouvrent automatiquement.

Virage dynamique : quasi pas d'inertie en départ de virage, ensuite accélération progressive et franche mais sans violence, sortie à maîtriser mais le pilote qui vole avec cette machine a au moins 1 ou 2 SIV derrière lui, donc RAS. 

virage thermique facile à cadencer et très plat, idem sigma 11

Note générale = 5/5 

La Iota DLS s'adresse aux pilotes loisirs ayant une expérience en thermique qui désire le supplément d'âme et de performance pour avaler les kilomètres en cross. Vu son poids semi-plume (surtout avec option light) , elle plaira aux amateurs de Hike mais surtout de Fly.

Je conseille la Iota DLS aux pilotes qui ont plus de 150h de vol, dont 100h avec une EN B facile et qui ont déjà effectué un stage SIV. Ils pourront tirer profit et plaisir de cette belle machine de cross loisir qui ne demande qu'à tracer dans le ciel...

Elle convient à tous les pilotes qui ont volé avec des C pendant longtemps et qui veulent une aile moderne et sûre pour faire plus de 50h de vol par an.

On est aujourd'hui sur une génération de voile perf qui passe en B les homologation, ces voiles sont rapides, vivantes et ludiques. Quoique vous disent les fabricants ou les revendeurs, en terme de pilotage (surtout hors domaine de vol) ces ailes sont équivalentes aux ENC , voir même plus puissantes que les C d'il y a 10 ans. Choisissez votre parapente avec le rapport performance-plaisir qui vous correspond.

Catégorie - Parapente .EN B
Catégorie Parapentes Marque Advance